Archives de l’auteur : admin

Conférence sur la médecine anthroposophique à Rixheim, le mardi 14 novembre à 20h

Annonce de l’Alsace

« Steiner et la médecine anthroposophique » est le thème de la conférence donnée dans le cadre des Rencontres de la Commanderie mardi 14 novembre à 20 h par Jean Chazarenc, médecin homéopathe à Colmar, dans les salons de la Commanderie, 28 rue Zuber à Rixheim. Entrée libre, collecte. Renseignements : Luc Nueffer, tél. 06.83.93.09.95 ; courriel : lnueffer@estvideo.fr

voir aussi le lien sur le site de jds (cliquer ici)

La Commanderie (Mairie) de Rixheim

Congrès public de la Société Anthroposophique Suisse

CONGRÈS AUTOMNE 2017 - PROGRAMME DEF (1)

Télécharger le fichier PDF en français

HERBSTTAGUNG 2017 - PROGRAMME DEF

Télécharger le fichier PDF en allemand

L’abîme du nationalisme et l’avenir de la communauté humaine

La politique mondiale de l’an dernier nous a tous secoués. Les élections aux
USA, en Autriche, en France et dans d’autres pays ainsi que la précipitation
hostile à ce qui est étranger dans les médias sociaux, ont montré combien le
nationalisme et le racisme ont été mis en avant et ont rencontré une certaine
reconnaissance.

Par l’histoire, nous savons que les mouvements nationalistes en Europe ont conduit à d’indicibles destructions. Pouvons-nous aujourd’hui, à partir des expériences du passé et des connaissances qu’on en a retirées, reconnaître plus vite des phénomènes qui en découlent et les saisir? Comment à la fois prendre conscience de nos propres racines culturelles et développer une ouverture à ce qui est étranger, à l’altérité? Quelle tâche pouvons-nous trouver ici grâce à l’esprit du temps présent et à quoi ressemble un avenir pour l’ensemble de
l’humanité qui passe par une compréhension mutuelle des peuples?
Devant quels défis nous tenons-nous aujourd’hui en Europe et quel est ici le
rôle de la Suisse?

Ce congrès de la Société anthroposophique suisse souhaiterait se consacrer aux fondements et aux dangers intérieurs et extérieurs de la formation de communauté dans le but de développer des perspectives d’avenir.

L’anthroposophie nous permet de connaître les forces qui se présentent
comme nationalistes dans le domaine social. Nous pouvons devenir conscients
de notre propre âme (connaissance de soi), et à partir de là devenir actifs concrè-
tement dans le monde (utilisation de l’argent, structures sociales, pédagogie…) – au profit d’une communauté humaine qui se développe.
Les différents apports aimeraient éclairer certains aspects des forces qui agissent dans la formation des communautés et nous donner la possibilité d’acquérir une compréhension approfondie de nos tâches, afin que nous puissions consciemment avancer avec les défis du temps.

Milena Kowarik, Paul Zebhauser